48 heures sur Hamilton Island – Archipel des Whitsundays.

C’est une ile-resort assez grande dotée d’une marina située juste à coté de l’aéroport autour de laquelle sont localisés les restaurants indépendants des hôtels, les prestataires touristiques pour les croisières, le club de plongée, le général store et le bottle shop . Les restaurants sont chers et peu qualitatifs (30$ une pizza immangeable, idem pour les burgers) Le Yacht club à l’architecture futuriste figurant une raie manta se trouve également sur la Marina et il est le point d’accès des Villas du Yacht Club sur lesquelles je reviendrai plus bas. L’ile est assez vallonnée donc les golfettes sont bien pratiques pour bouger et gravir les pentes parfois abruptes pour aller voir les différents points de vue et accéder aux plages. Certes c’est une enclave touristique à n’en pas douter et elle attire une clientèle majoritairement australienne middle class mais les prestations montent en gamme et avec les villas du Yacht club, le Qualia et les rénovations entreprises sur les autres hôtels + les villas privées et le cout de la vie locale on sent bien la volonté de l’endroit de se positionner plus haut et certainement pas dans la veine backpackers. Ca en fera donc en ce sens pourquoi pas un complément de séjour à Cairns à laquelle elle est reliée quotidiennement par un avion de Qantas Link.

Hamilton est aussi le point de départ d’excursions sur la grande barrière en gros catamaran de 300 pax menant sur un ponton type Quicksilver à la journée, donacie peu qualitatif. Le récif est loin en bateau donc en ce sens aussi autant combiner avec CNS et faire la Grande barrière là bas et vraiment réserver HTI au Balnéaire. Il peut se faire sur place, la grande plage devant le Reef View, Beach club et Palm bungalows est très belle, grande, calme et offre de beaux dégradés de bleu ou bien sur lors d’excursions dans le parc national des Whitsundays et en particulier à la fameuse et somptueuse Whitehaven Beach, une des 10 plus belles plages du Monde. Il faut environ 45 minutes de Catamaran pour y parvenir et on y reste 2 heures en totale liberté (sur excursion ½ journée).

Nous avons donc fait l’excursion demi journée en matinée et franchement … il y avait très peu de monde alors qu’Hamilton était à 95% full. Sur Whitehaven il n’y a rien et c’est ce qu’on apprécie. Elle est située sur le coté est de la Grande Ile Whitsunday qui donne son nom au parc national, l’ile est déserte et pas du tout utilisée à des fins touristiques hors Whitehaven, c’est un paradis de la faune et de la Flore. Les paysages maritimes des Whitsundays sont très beaux quand on navigue et on se plairait volontiers à se projeter pour quelques jours de croisière en voilier (à développer ds notre prod, vu avec Denis) mais le souci c’est que ces croisières partent plutôt d’Airlie Beach sur la côte à 18km d’Hamilton. Hamilton fait tout pour retenir les clients dans ses hôtels. Pour accéder à Airlie Beach il faut prendre un vol pour Proserpine(PPP) et ensuite des transferts sont organisés pour la marina. Et donc souvent il faut y passer une nuit avant et/ou après la croisière.

Les Hotels d’Hamilton

hamilton 2

Villas du Yacht Club :

Villas luxueuses de 4 chambres avec SDB privées sur 3 niveaux : 2 au RDC, 1 au premier et 1 au second donnant sur une immense terrasse dominant la mer. C’est du Luxe typiquement Australien avec une déco à dominante de sombre et bronze. C’est hyper spacieux et très bien équipé. Elles ne se louent pas pour moins de 3 nuits. Le Bémol pourrait être un petit manque d’intimité depuis les terrasses. Certaines villas ont une piscine privée mais le management de l’hôtel ne souhaite pas les vendre comme telles et se resserve le droit de leurs attributions au même prix que les autres. Le resort possède une superbe piscine lagon dominant la mer, mais la plage … est très moyenne pour se baigner. Bref c’est très bien pour les Grandes Familles et groupes d’amis pour lesquels le budget n’est pas un souci (car c’est environ 1000$/ nuit cependant à 6 ou 8 ca peut très vite et bien s’amortir pour une prestation dont on manque souvent ailleurs, la location de villa avec service hôtelier est en vogue )

Le Qualia :

C’est l’autre hébergement de luxe d’Hamilton. Très feutré coté ambiance, les villas ont soit une piscine privée soit pas mais sont toutes situées dans de très beaux jardins tropicaux, le Qualia occupe toute une péninsule s’avançant sur la mer. Les parties communes ont une piscine a débordement au niveau de la réception, un resto et un bar mais cela reste peu fréquenté car tout le monde se déplace en golfette dans la propriété et a tendance à rester dans sa villa. Une golfette / villa est prévue d’office, les enfants ne sont pas acceptés en dessous de 16 ans. L’ambiance rappelle celle des hôtels de luxe de Maurice ou d’Asie. La plage de galet est vraiment limite pour la baignade par contre mais au dessus d’elle on trouve une immense piscine super agréable attenante au restaurant et à sa terrasse sur la mer. Nous y avons diné, excellent service très cordial et décontracté mais pro avec une carte principalement orientée seafood et des mets d’excellente qualité mais à des prix … allant dans le sens du resort (comptez environ 120 à 150$/pax). Cet hôtel conviendra aux amateurs du luxe intimiste sans souci de budget, idéal pour se reposer, profiter du spa et faire des excursions dans les îles en bateau ou en hélico puisque le resort possède dont propre héliport. Budgets serrés s’abstenir !

Le Reef View :

C’est un peu l’emblème critiqué et critiquable d’Hamilton : Un énorme immeuble de 20 étages construit en panorama au dessus de la plage principale de l’île dans les années 70! L’architecture est affreuse et rédhibitoire. Sa grosse capacité d’accueil, son immense piscine et son positionnement ok pour les familles gênèrent de la foule , un service peu qualitatif au restaurant ( queue au petit dej ) , même si pour y avoir logé je dois avouer que la vue est absolument splendide depuis les terrasses et que les chambres ont été rénovées avec goût mais … ca ne suffit pas à me convaincre !

Le Beach Club (interdit aux moins de 18 ans) :

C’est un hôtel en pleine phase de rénovation des chambres, directement posé sur la plage. Sa taille raisonnable et son positionnement couple only en font un très bon produit Honeymoon ou couples souhaitant un 4* directement sur la plage. Il dispose d’une belle piscine et d’un restaurant intimiste décoré de couleurs claires comme les chambres à dominante de sables et bleu, bref ca a du charme contemporain de bon goût. On peut y aller sans souci sur cet hébergement.

Les Palms Bungalows :

Ils sont à coté du Reef wiew et du Beach club (finalement tout est assez concentré mais séparé par de beaux jardins laissant une large part aux cocotiers) . 3* sans prétention avec des bungalows individuels de 25 m2 environ tous cote à cote mais séparés de quelques mètres et organisés en 2 branches principales sous les cocotiers à 5 minutes de la plage et du centre de sports nautiques non motorisés. Les familles peuvent etre logées ensemble maximum 2 enfants de moins de 12 ans dans un espace commun ou le lit parental occupe le centre du bungalow et les enfants sont couchés dans 2 lits banquettes gigognes qui une fois ouverts ne laissent pas trop d’espace. La SDB est fonctionnelle et une petite kitchenette permet aux parents de jeunes enfants de cuisiner à domicile, ce qui est assez appréciable. C’est standard mais correct avec une déco sobre.

hamilton 3


About


'48 heures sur Hamilton Island – Archipel des Whitsundays.' have no comments

Be the first to comment this post!

Would you like to share your thoughts?

Your email address will not be published.

Tous droits reserves Goodmorning-australia.com